#

Blogue

Plus de 50 ans d'expérience

Aménagement paysager :

inventer l'espace

Cette année encore, nous étions nombreux à passer la belle saison à la maison. Il était donc tout naturel de vouloir aménager notre espace pour en profiter le plus possible. Voici quelques pistes générales pour nourrir votre inspiration!

 

Respecter le style de votre maison

Le paysagement vient orner votre maison. Il est important d’envisager le tout dans son ensemble. Les lignes droites invitent un design épuré, les courbes attirent le mouvement. Vous souhaiterez également vous inspirer de votre architecture : champêtre, contemporaine, rustique, etc.

 

Le sens de l’orientation

Élément primordial à considérer dans un aménagement paysager : l’orientation. Vous plantez vos végétaux dans un endroit orienté au nord ou à l’est? Optez pour ceux qui poussent bien à l’ombre ou à la mi-ombre. C’est le cas des hostas, des anémones, des asters, des campanules ou des astilbes, notamment. Au sud ou à l’ouest, au plein soleil, vous pouvez privilégier les pivoines, les iris, les rudbeckias, les échinacées, etc.

Sur un grand terrain, pensez à créer différents massifs en choisissant des fleurs dont les couleurs se marient bien. Vous pouvez aussi jouer avec les couleurs des feuilles. Des touches de blanc dans le feuillage apportent une luminosité, particulièrement bienvenue dans un coin plus ombragé.

Dans un petit espace, pourquoi ne pas inclure des petits fruits ou des choux décoratifs? Vous vous offrirez couleur et saveur! Le chou kale Redbor, avec son feuillage mauve, offre un coup d’œil magnifique. La bette à carde Rainbow mix et ses tiges colorées aussi.

 

Aménagement paysager : observation et planification

Le temps consacré à réfléchir, faire des plans et imaginer votre espace est précieux. Ne précipitez rien, promenez-vous sur votre terrain, visualisez votre aménagement paysager.

Vous avez des questions? Des doutes? Vous pouvez toujours passer à votre jardinerie.

 

L'aménagement des platebandes :

quelques trucs à savoir

Vous planifiez l’aménagement des platebandes sur votre terrain? Voici quelques éléments à garder à l’esprit pour vous faciliter la vie.

 

L’importance de la préparation

Avant même d’acheter vos plants, prenez conscience de l’espace dont vous disposez. Y a-t-il déjà des vivaces? Quelle est la dimension des zones libres? Surtout, pensez à la place qu’occuperont vos plants à maturité. Vous voulez que chaque variété puisse s’épanouir au maximum!

Dans le doute, n’hésitez jamais à demander conseil au moment de l’achat. Ça peut vous éviter des dépenses inutiles. Après tout, pourquoi acheter plus de plants que ce dont vous aurez besoin?

 

Cohérence et harmonie dans la diversité

Certains feuillages apportent une magnifique luminosité dans une platebande. Les Berberis Aurea Nana et Rose Glow feront sensation avec leur feuillage respectif vert lime et rose tacheté de blanc. Au printemps, la Spiraea Double Play Big Bang donne une sublime touche de rose, d’orangé et de lime. Faites confiance à votre créativité et à votre sens de l’esthétisme!

Pensez aussi à choisir vos variétés en fonction de votre personnalité et de votre mode de vie. Passerez-vous des heures dans vos platebandes? Préférez-vous un entretien simple? Les arbustes demandent généralement moins d’entretien que les vivaces, qui doivent être taillées et nettoyées plus souvent.

 

Parlons-en de l’entretien

L’utilisation du paillis vous facilitera la vie. Celui-ci aide à contrôler l’apparition des mauvaises herbes et réduit la fréquence des arrosages, car il ralentit l’évaporation de l’eau. On recommande d’en mettre entre 5 et 7 cm d’épaisseur.

Bref, avec un peu de préparation et quelques actions stratégiques, l’aménagement des platebandes sera une partie de plaisir!

Pour d’autres conseils en horticulture, on vous invite à passer à votre jardinerie.

Le compagnonnage

Ah! Cultiver son potager! Quel plaisir de voir pousser ce qu’on a semé!
Si vous souhaitez vous nourrir de ce que vous récoltez, vous souhaiterez éviter l’utilisation de produits chimiques. Mais comment éloigner certains insectes? Et comment stimuler la croissance de vos plants? Connaissez-vous la technique du compagnonnage végétal, ou de la culture associée?

 

Le compagnonnage végétal

Cette technique consiste à placer côte à côte des plantes qui s’aideront. Elles peuvent éloigner différents insectes ou attirer des pollinisateurs, par exemple. Cette technique n’est pas nouvelle. Elle était utilisée avant l’arrivée des engrais chimiques. Elle fait toutefois un retour ces dernières années. En effet, les gens ont de plus en plus à cœur d’intervenir le plus naturellement possible dans leurs cultures.

 

Quelques exemples de bon compagnonnage

La tomate s’entend bien avec la carotte, l’oignon ou l’asperge;
La betterave et le chou font bon ménage;
La laitue vit bien à côté de la betterave, du chou ou des pois;
La courgette est heureuse près du maïs ou de la fève;
Le concombre s’épanouit près de la fève, du brocoli, du céleri, de la laitue et de la tomate;
La carotte s’entend bien avec le poireau, l’oignon ou la fève;
Le basilic fait bon ménage avec la tomate, le haricot ou le poivron.

 

Mauvais voisins?

Dans le même ordre d’idée, certaines variétés auront tendance à se nuire, placées l’une à côté de l’autre. Souvent, celles-ci auront les mêmes besoins en matière de matières organiques. Elles lutteront donc pour aller chercher les mêmes éléments au détriment de leur voisine. Évitez notamment de planter des variétés trop semblables l’une à côté de l’autre pour prévenir ce problème.

Pour d’autres conseils en horticulture, on vous invite à passer à votre jardinerie!

 

Préparation pour l'hiver :

les bons gestes

L’été tire à sa fin. Bientôt, vous profiterez de ce que vous avez récolté et vos conserves trôneront sur votre comptoir! Vous devrez aussi préparer vos platebandes et votre potager avant l’arrivée du froid.

Faisons ensemble le tour de ce que vous aurez à faire lors de votre préparation pour l’hiver.


Les platebandes

Êtes-vous de ceux qui n’aiment pas voir leurs vivaces dépérir? Vous préférez repartir à neuf au retour des beaux jours. Dans ce cas, vous pouvez couper les feuilles flétries.

Cependant, sachez qu’il sera toujours temps de faire ce ménage au printemps. Ainsi, en se décomposant, vos végétaux nourriront le sol pour la saison prochaine.


Au potager

Vous avez terminé vos récoltes, il ne reste que les plants qui ont généreusement produit! Ici aussi, en les laissant se décomposer, vous enrichissez la terre pour votre prochaine saison de jardinage.

Avec vos fines herbes vivaces en pot, vous avez le choix. Vous pouvez les planter en terre pour protéger les racines. Elles survivront à l’hiver et vous les replanterez au printemps. Ou vous les couchez au sol avec le pot, couvertes d’un géotextile, pour les protéger du froid et du vent. Au printemps, si le gel a surélevé les plants, replantez-les simplement afin que les racines soient bien recouvertes de terre.


Préparation pour l’hiver : garder les feuilles!

Si vous ramassez vos feuilles mortes, conservez-les! Étendez-les dans votre potager, pour profiter d’un engrais naturel et gratuit! Vous pouvez aussi les répartir au pied des végétaux et des arbustes les plus fragiles en guise de protection.

Ça y est! Vous avez terminé votre préparation pour l’hiver!